.
. .



déjà petit j'étais poète. on ne sait jamais pourquoi, on sait juste qu'on l'est. très rapidement une institutrice commente un de mes textes et me proclame ainsi. je ne saurai rien de moi pendant des années, mais ÇA je ne pouvais plus m'en défaire.

j'écris, j'écris sans fin. j'a du faire tous les clichés et écrire toutes les platitudes. de nombreuses peines d'amour et de nombreux recueils. ce qu'on apprend (ou qu'on n'apprend pas, c'est selon), c'est qu'on ne peut pas gagner des cœurs avec les mots seulement.

j'essaie tout. la comptabilité. la peinture. la vente. l'informatique. si avec cette dernière pratique je deviens vite passionné et habile, je reviens constamment à la plume. j'essaie le roman. j'ai des centaines de débuts qui finissent en queue de poisson. mais prendre le disparate, l'épars, le nébuleux et le synthétiser en quelques mots, j'y arrive, au-delà de toute attente. c'est à la fois une bénédiction et une malédiction; la poésie est bien mal adaptée au mal de vivre moderne et aux conventions d'affaires. Ou peut-être est-ce ces pratiques qui ne sont pas adaptées à la poésie?

si nous étions tous un peu plus poétiques dans nos vies, je n'ai aucun doute que le monde serait un endroit meilleur ...

louis horvath, poète


Mon dernier recueil FINALEMENT SORTI! Procurez-vous « poésie publiée sur face-de-livre » en cliquant ici!                                                                                          Vous voulez chanter avec Lucie Mayer? Inscrivez-vous à la session hiver 2016 DÈS MAINTENANT!                                                                                           Problèmes d'ordi? Besoin d'un site web? Laissez DrLouis s'en charger!                                                                                           Visitez le côté artistique des mathématiques sur ArtFractal!                                                                                           Amateur de voix et d'orgue? L'album "Figures antiques & rites nouveaux" maintenant disponible!
. .